menu

Blog

#Irmairma

Mercredi 6 septembre 2017:

Nous attendons Irma hurricane catégorie 5 (sur une echelle de 5 !), un monstre dont l’envergure approche la taille de la France.
Puissant, il avance à 50 km/h et file droit sur nous !
Nous vivons sous le soleil de la Floride et nous n’avons jamais eu à affronter un Hurricane !!
De mémoire d’anciens, il n’y a rien de pire et cela fait quelques années que la Floride n’a pas été sévèrement touchée.
En fait Irma (Dont la boule de crystal ne nous prédit rien de bon pour le coup !) vient de frapper les Antilles Françaises Saint Martin et Saint Barthelemy ont été balayées par des vents d’une intensité incroyable et sans précédent : 365 km/h !!! du jamais vu !!.
Le vent, la pluie, la montée des eaux ont littéralement dévasté les 2 iles laissant derrière eux un paysage apocalyptique. Toitures arrachées, habitations sacagées et innondées, voitures camions bateaux encastrés les uns dans les autres…. des dégats matériels considérables, nous espérons que le bilan humain soit plus positif, lui.
Voilà donc comment Irma s’est présentée cette nuit (heure locale).62952683
En Floride tous les radars sont rivés sur Irma, depuis hier mardi aprés midi, le gouverneur de Floride Rick Scott a déclenché l’état d’urgence. Les écoles et toutes les institutions publiques seront fermées à partir de ce soir mercredi.
Toute le journée toute la Floride a vécu au rythme des annonces officielles des autorités, nous voilà submergés non pas par les flots (pas encore) mais par des messages d’alerte, des check list des actions et produits à faire et stocker nous sont envoyées par email, par texto. Le téléphone est en trance, les news, l’ecoles, la ville, facebook, whatsapp…. ca n’arrete pas !!

On ne pourra jamais reprocher aux autorités américaines de ne pas suffisamment informer la population. Nous sommes informés en temps réel et toutes les mesures de précautions et sécurités sont prises bien en amont.
C’est d’abord les Keys ces iles paradisiaques de l’extrême sud de la Floride qui doivent être évacuées, puis c’est Miami Beach, le conté de Broward à son tour fait évacuer toutes les habitations de la zone située à l’est de la US1, évacuation pour les mobile homes aussi.

sd-hurricane-irma-florida-20170905
Conséquences directes: les stations services sont prises d’assault il faut parfois attendre plus d’une heure pour espérer pouvoir atteindre la pompe et croiser les doigts pour qu’elle ne soit pas déjà vide !
Les grands axes routiers sont encombrés par le flux massif de véhicules, forcément des accidents se produisent qui paralysent carrément les voies….
Pendant ce temps une partie de la population se prépare à l’arrivée d’Irma, tout le monde se rue dans les grandes surfaces pour acheter des provisions, hier l’eau était déjà sold out ou restrictionnée et les quelques bouteilles encore disponibles distribuées par la police.
Les magasins de bricolage comme Home Depot affichent des lignes interminables depuis 6am chacun veut son stock de plywood pour barricader les fenetres. On assiste même à des altercations, les nerfs sont à vif !!

lines home depot
Les mairies distribuent des sacs de sable, et démontent tous les équipements qui pourraient se transformer en projectile, peu à peu le bruit ambiant diminue, les travaux de construction sont arrêtés, les chantiers rangés, nettoyés, chacun commence à mettre de l’ordre dans ses affaires.
Faut-il évacuer ?? C’est la question que nous nous posons. Oui mais pour aller où ? De toute façon il est déjà trop tard, plus aucune place sur un vol quelconque au départ de Miami ou Fort Lauderdale ! Le prix des billets est passé de 400$ à 1300$ pour un aller retour Miami Los Angeles ! Incroyable et malgré le prix plus un siège !
De nombreuses familles partent pour aller rejoindre leur familles dans d’autres états, certains partent pour Orlando estimant qu’au centre de la Floride ils échappent au risque de la montée des eaux des océans… sauf que la Floride fait 120 miles d’est en ouest et que Irma, ce monstre mesure 490 miles de large et que les modèles météo prévoient tous qu’elle va remonter la Floride du sud au nord !
Sinon des abris sont proposés aux populations, mais qui a envie de passer 3 jours ou plus au millieu d’un gymnase ??? Mais bon si c’est pour sauver sa vie, on ne réfléchi pas et on y va !

Mais attention, ne cédons pas à la panique, les décisions hâtives ne sont pas toujours les meilleures.

Pour le moment, nous optons pour rester partant du principe que nous sommes en hauteur et que notre maison est en dur et qu’elle a déjà survecu aux précédents ouragans.
Comme tout le monde nous faisons des provisions, et commencons à imaginer un plan pour ranger tout ce qui est à l’extérieur, garer les voitures en hauteur, remplir les réserves d’eau…

Ok on pense pouvoir gérer, mais voilà, … 10:50pm nous recevons un email: EVACUATION obligatoire, notre zone géographique est sur la liste ! Si nous décidons de rester les autorités nous font savoir que c’est à nos propres risques et que nous devrons être autonomes dans les 72 heures qui suivent le passage de l’ouragan. Alors que faire ???

…..

Recent Comments